Rodolphe Thomas, maire d’Hérouville-Saint-Clair, dénonce la fin de l’expérimentation des caméras-piétons pour les policiers municipaux. Selon lui, les maires sont « unanimes à reconnaître l’efficacité de ce dispositif contre la délinquance et les incivilités ».

Rodolphe Thomas, maire MoDem d’Hérouville-Saint-Clair et vice-président de la Région Normandie, a envoyé un courrier au gouvernement pour dénoncer la fin de l’expérimentation des caméras piétons pour les polices municipales. Dans sa commune, six policiers municipaux étaient équipés par ce dispositif censé améliorer les rapports entre les forces de l’ordre et les populations.

Mercredi 30 mai 2018, le maire a reçu un courrier du Département l’informant que l’enregistrement audiovisuel des interventions des polices municipales, lancé en 2016 à titre expérimental pour une durée de deux ans, ne serait plus possible à compter du lundi 4 juin 2018, faute de disposition législative pérennisant le système.

Yann Wehrling (au centre) secrétaire général du MoDem est venu rencontrer les élus mais aussi les militants du Calvados. Erwann,  BERNET, Rodolphe THOMAS, Baya MOKHTARI, Patrick SAINT-LÔ, Yann WEHRLING, Nicolas JOYAU, Sylvianne LEPOINTEVIN, Patrice MICHARDYann Wehrling (au centre) secrétaire général du MoDem est venu rencontrer les élus mais aussi les militants du Calvados. | Nathalie Lecornu-Baert

Yann Wehrling, secrétaire général du Mouvement Démocrate, est venu rencontrer les élus et militants vendredi 18 mai 2018. Pour leur rappeler qu’ils ont beaucoup à gagner aux prochaines échéances électorales.

La Ville d’Hérouville-Saint-Clair et le magasin Ikea signent la convention de partenariat, favorisant l’insertion des jeunes dans le monde économique. - Crédit Crédit photo : Ouest-France.

Hérouville-Saint-ClairSous l’impulsion municipale, l’École de la deuxième chance (E2C) va bénéficier d’une convention avec Ikea. Le magasin accueillera des stagiaires en insertion professionnelle.

Le projet

Lors d’une réunion protocolaire, plusieurs partenaires de l’insertion et de la formation professionnelle se sont réunis, lundi, afin de prendre l’engagement de contribuer à la réussite des projets de l’E2C (École de la deuxième chance).