Facebook

Combien sommes-nous en ligne ?

Nous avons 151 invités en ligne

Formation

Utiliser pleinement le droit à la formation
La formation tout au long de la vie est une exigence d'efficacité économique aussi bien que de justice sociale. Il convient d’en faire un devoir civique au même titre que la formation initiale en facilitant l’accès au congé individuel de formation.

La formation professionnelle initiale et continue doit permettre à tous de réaliser une vie professionnelle qui se déroule désormais rarement, dans l’exercice d'un seul métier, voire dans un seul secteur d'activité. Il s'agit d'une condition de la justice sociale tant vis à vis du nombre important de jeunes quittant le système scolaire sans diplôme que pour permettre l'égalité des chances et la mobilité sociale en cours de carrière.

Qualifier pour l’emploi

 

  • créer une Ecole de l’Insertion par département, et une Université des Métiers globalement. Nous devons aider les publics en difficulté à se mettre à niveau afin de permettre aux personnes concernées d’acquérir les compétences, et qui permettent de préparer un projet professionnel qui prend en compte la problématique de tous, adultes compris. Les objectifs et le fonctionnement seront élaborés avec les Organisations Professionnelles, la CCI, la Chambre des métiers, etc. :
    • offrir une formation adaptée de 9 mois à 1 an permettant
      • de retrouver les gestes d’une intégration sociale
      • d’acquérir les savoirs de base : lire écrire, compter, notions d’informatique
      • de retrouver confiance en soi
  • Promouvoir et former aux nouveaux métiers. Il s’agira d’un véritable contrat de plan régional de développement des formations pour les emplois de demain : les formations en alternances, liées aux services à la personne, aux emplois potentiels liés à la croissance écologiques, à la filière bois et du bâtiment doit nous amener à engager de toute urgence le développement de ces nouveaux métiers d'avenir.
    • Les écos-métiers. Les formations pourront aller du CAP à Bac + 5
      • dans les métiers de l’agriculture (la formation agricole représente 13% de la totalité des apprentis).
        • Agent d’entretien des espaces verts
        • Agriculteur biologique
        • Paysagiste
        • Urbaniste
      • Dans les métiers du bâtiment
        • Installateur de panneaux solaires thermiques.
        • Technicien thermicien.
          • De nouveaux métiers émergent, directement tournés vers l’environnement
            • Agent de déchets urbains et industriels
            • Technicien de traitement des déchets
            • Recycleur
            • Responsable de site de traitement de déchets
            • Technicien de rivières
            • Chef de projet
            • Econome de flux
      • Dans les métiers du tourisme, (hôtellerie, restauration) Notre région offre de nombreuses opportunités d’emplois dans ce domaine. L’apprentissage des langues est à encourager dans ce secteur. Il conviendra d’aider les professionnels à former leur personnel pour atteindre une réelle qualification professionnelle, notamment les personnels d’encadrement. C’est un point faible dans la région et donc prévoir de créer :
        • Une licence professionnelle de management des industries hôtelières
        • Animateur en tourisme rural
      • Dans les métiers de l’animation.
        • Animateur en environnement
      • L’aide à domicile. Ce domaine représente 13% de l’emploi régional et connaît une croissance annuelle de plus de 4% au niveau des aides à domicile. Toutes les zones ne sont cependant pas couvertes par la formation. Il conviendra à la fois d’organiser la formation de façon équitable et de faciliter la VAE.

Qualifier pour l’emploi

o créer une Ecole de l’Insertion par département, et une Université des Métiers globalement. Nous devons aider les publics en difficulté à se mettre à niveau afin de permettre aux personnes concernées d’acquérir les compétences, et qui permettent de préparer un projet professionnel qui prend en compte la problématique de tous, adultes compris. Les objectifs et le fonctionnement seront élaborés avec les Organisations Professionnelles, la CCI, la Chambre des métiers, etc. :

§ offrir une formation adaptée de 9 mois à 1 an permettant

      • de retrouver les gestes d’une intégration sociale
      • d’acquérir les savoirs de base : lire écrire, compter, notions d’informatique
      • de retrouver confiance en soi

o Promouvoir et former aux nouveaux métiers. Il s’agira d’un véritable contrat de plan régional de développement des formations pour les emplois de demain : les formations en alternances, liées aux services à la personne, aux emplois potentiels liés à la croissance écologiques, à la filière bois et du bâtiment doit nous amener à engager de toute urgence le développement de ces nouveaux métiers d'avenir.

§ Les écos-métiers. Les formations pourront aller du CAP à Bac + 5

o dans les métiers de l’agriculture (la formation agricole représente 13% de la totalité des apprentis).

§ Agent d’entretien des espaces verts

§ Agriculteur biologique

§ Paysagiste

§ Urbaniste

§ Dans les métiers du bâtiment

§ Installateur de panneaux solaires thermiques.

§ Technicien thermicien.

§ De nouveaux métiers émergent, directement tournés vers l’environnement

§ Agent de déchets urbains et industriels

§ Technicien de traitement des déchets

§ Recycleur

§ Responsable de site de traitement de déchets

§ Technicien de rivières

§ Chef de projet

§ Econome de flux

§ Dans les métiers du tourisme, (hôtellerie, restauration) Notre région offre de nombreuses opportunités d’emplois dans ce domaine. L’apprentissage des langues est à encourager dans ce secteur. Il conviendra d’aider les professionnels à former leur personnel pour atteindre une réelle qualification professionnelle, notamment les personnels d’encadrement. C’est un point faible dans la région et donc prévoir de créer :

§ Une licence professionnelle de management des industries hôtelières

§ Animateur en tourisme rural

§ Dans les métiers de l’animation.

§ Animateur en environnement

§ L’aide à domicile. Ce domaine représente 13% de l’emploi régional et connaît une croissance annuelle de plus de 4% au niveau des aides à domicile. Toutes les zones ne sont cependant pas couvertes par la formation. Il conviendra à la fois d’organiser la formation de façon équitable et de faciliter la VAE.