Facebook

Combien sommes-nous en ligne ?

Nous avons 296 invités en ligne

Tag:udf

Jean-Marie Girault Tramway de CaenL'ancien sénateur-maire (UDF) de Caen, de 1970 à 2001, prend position sur la 2e ligne. Le choix d'un tram Translohr lui paraît pertinent.

La ligne 1 du tramway, un « héritage à assumer »

Partant d'un constat dressé en 1988 faisant état d'un problème croissant de circulation dans l'agglomération caennaise, le principe d'un transport sur voie réservée a été adopté en 1991 par le syndicat de transport de l'agglomération caennaise. Toutes les décisions ont été prises à l'unanimité par les élus, de droite comme de gauche.

Lire la suite...  

Vidéo de 3 minutes 16 avec un dessin de Chaunu en direct

Analyse de :
- Jean-Jacques Lerosier (Journaliste de Ouest-France)
- Guillaume Ballard (Directeur de Ouest-France dans le Calvados)
- Eric De Grandmaison (Directeur de Ouest-France dans l'Orne)
- Chaunu (Dessinateur)

 

Rodolphe ThomasChez les Thomas, la politique a toujours alimenté des discussions familiales animées « où chacun respectait la parole et les convictions de l'autre », se souvient Rodolphe. C'est avec Force démocrate, créée en 1995 par François Bayrou pour exister au sein de l'UDF, que Rodolphe songe à s'engager.

En 2001, le fils de garagiste, qui a succédé à son père, se lance dans la campagne des municipales à Hérouville-Saint-Clair, fief de la gauche et du maire bâtisseur, François Geindre. À la surprise générale, il est élu et, un an plus tard, devient député. Siège qui lui permet « de frapper aux bonnes portes à Paris et d'être mieux entendu dans les ministères ».

S'il n'est plus député, il est réélu maire d'Hérouville dès le 1er tour en 2008, devient 1er vice président de l'agglo caennaise et conseiller général. Le jeune ambitieux de 47 ans, père de trois enfants, ne s'arrête pas là. Le voici tête de liste du MoDem aux élections régionales. Toujours fidèle à François Bayrou « dans sa traversée du désert ».

Rodolphe Thomas a décliné l'appel d'Hervé Morin en 2007 pour rejoindre le Nouveau centre. « Je lui ai répondu vous lâchez François. Pour le lynchage, ne comptez pas sur moi ».

Lire la suite...  

Journal La croix logoLe Front national affaibli, la droite croit en ses chances. La perspective d’une triangulaire avec l’extrême droite s’éloigne, même si c’est le MoDem qui pourrait cette fois venir troubler le duel droite-gauche

La Basse-Normandie est une terre à l’équation politique complexe, où les petites listes sont souvent parvenues à se faire une place aux côtés des grands partis. Sur le papier, la région penche à droite, puisqu’elle détient les trois présidences de conseils généraux. Aux précédentes régionales, elle a pourtant basculé à gauche.

Lire la suite...  
Powered by Tags for Joomla