Communiqués

Rodolphe THOMAS demeure vigilant sur la situation de l’entreprise Schering Plough à Hérouville

Jeudi 9 juillet dernier, Rodolphe THOMAS, accompagné d’une délégation d’élus Bas-Normands (Laurent Beauvais et Dominique Goutte) s’est rendu au siège du groupe pharmaceutique MSD, propriétaire de Schering Plough, à Courbevoie et a rencontré le PDG du groupe, M. Cyril SCHIEVER.

L’objectif de cette rencontre était d’engager des discussions sur l’avenir du groupe et d’obtenir des engagements de celui-ci sur la sauvegarde de l’emploi et le maintien de l’activité du site

Lire la suite...
 

Modification du Versement Transport : le gouvernement généreux avec l'argent des autres…

Le mardi 9 juin, le Premier ministre a annoncé un important volet de mesures en faveur des très petites entreprises (TPE) et des petites et moyennes entreprises (PME). L'une de ces mesures consiste à remonter le seuil de perception du versement transport de 9 à 11 salariés.
Bien qu'elle puisse apparaître intéressante en matière de création d'emploi pour les TPE, cette décision va mettre à mal la principale source de financement des transports publics.

L'ensemble des associations d'élus estiment que ce relèvement du seuil fera perdre plus de 500 millions d'euros sur les 7 milliards que rapporte chaque année le versement transport aux collectivités locales.

Lire la suite...
 

Réaction après le vote des socialistes bas-normands pour Rouen, capitale Régionale

Comment pouvons-nous réussir la réunification sans débat et sans réellement impliquer les élus locaux Normands, les acteurs économiques et associatifs et bien sûr les habitants ? La question de la méthode est aussi importante que celle du fond. Aujourd’hui encore, rien n’est arrêté du côté de l’Etat sur les futures compétences des Régions, sur leur caractère exclusif ou non.

Lire la suite...
 

Le congrès des Régions : le PS préfère « tirer sur l’ambulance du gouvernement » pour éviter une nouvelle débâcle

Les présidents de Régions socialistes ont fait un choix politique clair, sauver leurs postes en lâchant le gouvernement qu’ils ont pourtant fortement contribué à faire élire. C’est un exercice de cynisme et de mauvaise foi affligeant qui prouve la détresse électorale des élus locaux socialistes. Mais hors de question pour eux de se remettre en cause après 11 ans de pleins pouvoirs dans les Régions de France.

Ils rejettent toutes responsabilités sur un gouvernement qu’ils cautionnement et soutiennent pourtant depuis 3 ans. Pourquoi alors un tel changement d’attitude ? Peut-être la peur d’une vague bleue en décembre 2015 à l’image de la vague rose de 2004 qui avaient donné 21 des 22 régions à la gauche.

Lire la suite...
 

Réaction de Rodolphe THOMAS - Rapport Duron : à plus dans l'bus, à demain dans le train?

Nous venons de prendre connaissance des préconisations de la commission Duron sur l'avenir des trains d'équilibre du territoire (TET) dans les régions.

Si la ligne Paris Caen Cherbourg semble préservée du coup de rabot général, il faut toutefois rester mobilisés car les décisions concernant la suppression ou la diminution de l'offre des TET relèvent de l'Etat et que les décisions finales seront prises, non par la commission Duron, mais bien par le Gouvernement.

La suppression de la ligne Caen Tours qui est prioritairement utilisée par les étudiants et les salariés va à l'encontre du maintien d'un service public ferroviaire de proximité.

Lire la suite...
 

La campagne de pub choc de Twisto

N’avez-vous jamais traversé les voies de tram sans faire attention si un véhicule y circulait ? Ou bien oublié de marquer l’arrêt à un stop en traversant les voies ? Ou encore changé brusquement de direction près d’un tram ?

 

Réaction de Rodolphe THOMAS - Normandie 30 avril 2015

Alors que nous étions plus de 1200 au Mémorial mardi 28 avril dernier pour parler de la Normandie « Caen cause Normand », le préfet de la région Haute-Normandie était saisi le lendemain du projet de décret fixant à Rouen le chef-lieu provisoire de la région Normandie.

Les méthodes autocratiques du gouvernement sont inacceptables et se résument, une fois de plus à « Cause toujours à Caen » ! Le fameux « équilibre des territoires », expliqué depuis la Place Beauvau (!) sur France 3 Normandie, ne suffira plus à convaincre les Bas-Normands. Nombreux sont ceux qui pensaient que le ministre de l’intérieur, ancien député-maire de Cherbourg, serait aux côtés des Bas-Normands. Tous les Fabusiens de Basse-Normandie s’inclinent devant leur chef Laurent Fabius qui défend son seul fief rouennais. La déception des Bas-Normands est grande, comme une nouvelle trahison des socialistes.

Lire la suite...
 


Page 3 sur 20