En matière de politique culturelle, jouons à l'unission pour faire rayonner la Normandie

Décidément, Nicolas Mayer-Rossignol joue toujours à contretemps ! En voulant tacler la nouvelle majorité régionale à propos de notre décision de ne pas renouveler la gratuité des concerts à Rouen, il oublie qu'il a mis à mal de nombreuses structures culturelles. Notre rôle est de favoriser l'accès de tous à la culture et non d'organiser une concurrence déloyale avec nos porteurs de projets culturels. Le rôle d'une collectivité comme la Région n'est pas d'orchestrer un festival, comme ce fut le cas à Rouen, mais de les accompagner dans leur développement.

Nicolas Mayer-Rossignol avait pris à l'époque cette décision en solo, sans en informer les acteurs locaux de la Région, pour un montant de plusieurs millions d'euros aux frais du contribuable. Le tout fut organisé dans la perspective des élections régionales de 2014 à grand renfort de communication. Pour couronner le tout, ce rendez-vous gratuit avait lieu le même week-end que le Festival Beauregard situé à une heure de Rouen et donc la programmation était sensiblement la même à l'époque !

Désormais, la Région prend l'engagement d'accompagner de nombreux événements culturels sur l'ensemble de notre territoire et de faire rayonner la Normandie. Nous nous accordons entre collectivités locales et structures professionnelles pour veiller à un maillage territorial de qualité.

Le Festival Beauregard demeure un bel exemple de savoir-faire normand ! Ne 9 ans, il est devenu l'événement culturel majeur de Normandie. Il a fait émerger une scène régionale emplie de talents, en travaillant avec les acteurs culturels. Il devrait nous inspirer et mériterait beaucoup plus d'attention de la part des élus.

Dans ce sens j'ai espoir et ne doute pas que la nouvelle majorité régionale à laquelle j'appartiens, tourne la page des mauvaises pratiques de Nocolas Mayer-Rossignol !

Rodolphe THOMAS
Maire d'Hérouville Saint-Clair
Vice-président de la Région Normandie